Les mythes sur le métier de dirigeant

Le dirigeant doit affronter des stéréotypes en décalage avec son rôle réel.

Pour décider, le dirigeant doit prendre en compte de multiples points de vue, souvent contradictoires. - Michel Garcia consulting

Un dirigeant décide librement.

Décider seul augmente considérablement le risque d’échec. Pour décider, le dirigeant doit prendre en compte de multiples points de vue, souvent contradictoires.

Un dirigeant doit savoir guider ses collaborateurs vers l’identification de solutions irréprochables.

Dans un contexte d’incertitude, le rôle du dirigeant est souvent d’aider son équipe à avancer en mettant en œuvre une solution acceptable, plutôt que de viser la solution idéale.

le rôle du dirigeant est souvent d’aider son équipe à avancer - Michel Garcia consulting
Aucun dirigeant ne peut tout savoir ni savoir tout faire. Un dirigeant doit avant tout savoir s’entourer. - Michel Garcia consulting

Le dirigeant doit savoir tout faire : construire la vision, motiver, passer de la stratégie à l’action, choisir les hommes, piloter le retour sur investissement, etc.

Aucun dirigeant ne peut tout savoir ni savoir tout faire. Un dirigeant doit avant tout savoir s’entourer.

Le dirigeant est la personne la plus compétente de l’organisation.

Le dirigeant n’occupe pas son poste pour son expertise , aussi brillante soit-elle. Son rôle est avant tout transversal.

Le rôle du dirigeant est avant tout transversal - Michel Garcia consulting
Un dirigeant représente avant tout l’entreprise. - Michel Garcia consulting

Un dirigeant doit représenter sa fonction au sein du comité de direction.

Un dirigeant représente avant tout l’entreprise. Il apporte un éclairage grâce à son expertise sur son domaine fonctionnel, mais ne peut pas donner priorité à sa fonction sur l’intérêt général.

Source : The Taboos of leadership Anthony F. Smith, éd. Managéris